Acheter un jeune cheval quand on est cavalier débutant

Qui n’a jamais rêvé de tisser des liens avec un jeune poulain pour écrire une histoire commune ? Qui n’a jamais rêvé d’apprendre en même temps que son cheval et de développer une telle complicité que monter sur son dos se fait tout naturellement ?

Mais acheter un jeune cheval quand on a peu d’expérience, est-ce bien raisonnable ?

Tout le monde vous le dira, c’est une très mauvaise idée et c’est même dangereux !

 « A jeune cavalier, vieux cheval et à jeune cheval, vieux cavalier » dit l’adage.

Et aussi : « Un cheval vert avec un cavalier pas mûr ça ne peut faire que de la mauvaise confiture ! ».

Pourtant, combien de cavaliers débutants ont acheté un cheval expérimenté, sensé être adapté et se sont rapidement fait dépasser ? Combien de cavaliers se sont fait embarquer en balade ou sortir de la carrière, jusqu’à finir par se faire peur ?

En tant qu’éleveurs et éducateurs de chevaux depuis plus de 30 ans, nous avons accompagné de nombreux cavaliers débutants à réaliser leur rêve de devenir propriétaire, avec un taux de réussite à 100%.

Au risque de bouleverser un peu le status quo et les idées reçues, nous osons donc affirmer qu’acheter un jeune cheval quand on est débutant c’est tout à fait possible et cela fonctionne très bien… sous certaines conditions.

Pourquoi faire le choix d’acheter un jeune cheval plutôt qu’un cheval d’âge ?

Acheter un poulain ou un jeune cheval permet de tisser une relation forte dès le départ et de créer un langage commun en l’éduquant selon ses exigences.

Cela permet également de connaitre toute l’histoire de son cheval et d’éviter les mésaventures liées à une mauvaise éducation ou à de mauvaises expériences passées ainsi que les effets de la récupération spontanée, c’est-à-dire à la réapparition d’un comportement non-souhaité par le cavalier mais qui a fonctionné dans le passé pour le cheval lors de certaines situations (ex : tirer au renard).

Le choix du cheval est primordial : on préférera un jeune cheval au tempérament calme et posé, qui possède déjà des bases d’éducation.

Certaines races de chevaux « à sang chaud » ne sont pas recommandées, et on évitera les jeunes chevaux réformés des courses, qui nécessitent une rééducation et qui pour la plupart sont inadaptés à des débutants.

Les conditions d’élevage et de sevrage sont primordiales, en effet, un sevrage trop brutal peut engendrer un traumatisme à vie avec de gros problèmes de grégarité.

D’autre part, l’apprentissage du cheval étant associatif, il est important que celui-ci associe dès son plus jeune âge, l’homme à une source de confort et de sécurité.

La clé du succès : un accompagnement par des professionnels compétents

Il n’y a pas de secrets, si vous débutez l’équitation et que vous souhaitez acquérir un poulain ou un jeune cheval, être accompagné par un professionnel compétent et bienveillant est l’une des clés du succès.

L’importance des premiers apprentissages

Plus le cheval est jeune et plus il apprend vite. De plus les apprentissages établis dans le jeune âge ont un caractère indélébile.

Pour cette raison, il est indispensable de faire réaliser les premiers apprentissages de votre jeune cheval par un professionnel qui vous explique ce qu’il fait et pourquoi il le fait de cette façon. L’idéal bien sûr est de pouvoir y assister et même d’y participer.

Chez nous, c’est même obligatoire ! Les propriétaires des poulains mérens issus de notre élevage participent pleinement à leur éducation et sont nombreux à avoir réalisé eux-mêmes le débourrage de leur cheval avec notre accompagnement.

En ce qui concerne le cavalier il est nécessaire que celui-ci ait déjà une certaine maturité (Min. 14 ans en moyenne) afin d’être en mesure de comprendre le fonctionnement de son cheval et de pouvoir réagir en conséquence.

Choisir un professionnel

Le choix du professionnel qui vous accompagnera est très important. Outre la bonne entente il est important et indispensable que celui-ci :

  • Vous aide à comprendre le monde du cheval, son comportement et ses modes d’apprentissage
  • Vous aide à choisir un cheval adapté à votre projet et à votre personnalité, et non en fonction des chevaux qu’il a vendre à ce moment là
  • Sache répondre à toutes vos questions, et que les réponses vous paraissent logique pour vous comme pour votre cheval
  • Vous aide à devenir un propriétaire compétent et responsable en vous formant et non en réalisant l’éducation du cheval à votre place. En effet, par la suite, ce sera vous qui prendrez en main l’éducation de votre cheval.

Les objectifs de cet accompagnement

Un bon professionnel pourra vous aider à :

  • Connaitre et comprendre votre cheval pour mieux l’éduquer
  • Établir un langage commun avec votre cheval en fonction de vos rêves / objectifs / projets équestres
  • Créer une relation de complicité avec votre cheval en communiquant de façon claire pour lui comme pour vous et en restant motivés tous les deux
  • Développer les savoirs, savoir-faire et savoir-être d’un(e) homme / femme de cheval.

La preuve de ce concept : Mathilde et Diamant

Vous pensez que réaliser votre rêve d’avoir un jeune cheval est impossible avec votre petit niveau ?

Découvrez l’histoire de Mathilde et Diamant dans cette vidéo.

Quand Mathilde a eu Diamant en Aout 2015, elle ne savait même pas mettre un licol…et Diamant avait 2 ans.

4 ans et demi plus tard, Mathilde réalise des spectacles équestres en totale liberté avec lui !  Elle est devenue une cavalière compétente, qui a confiance en elle et est bienveillante envers les chevaux comme les humains.

Les avantages d’acheter un jeune cheval et de participer à son éducation

Il vaut mieux un cheval vierge qui n’a pas eu de mauvaises expériences qu’un cheval avec de l’âge qui connait des solutions qui représentent des problèmes pour son cavalier.

En participant à l’éducation de votre jeune cheval ou poulain, vous apprendrez en même temps que lui et vous le connaitrez par cœur : son tempérament, ses points forts et les points à améliorer n’auront plus aucun secret pour vous !

Vous saurez comment revenir en arrière en cas de non-compréhension car vous aurez acquis les connaissances indispensables de tout homme / femme de cheval.

D’autre part, un cavalier débutant n’a aucune mauvaise habitude puisqu’il ne connait rien, et il lui sera donc plus facile d’apprendre à éduquer son cheval correctement dès le départ.

Les inconvénients d’avoir un jeune cheval quand on débute

Former un jeune cheval prend du temps et demande beaucoup d’investissement en temps, en argent et également au niveau personnel de la part du propriétaire. Cela nécessite d’avoir de la patience et d’accepter que vous ne pourrez surement pas monter sur votre cheval tout de suite.

Mais ne vaut-il pas mieux investir quelques années de formation et développer la relation de vos rêves avec le cheval de toute une vie, plutôt que de se presser en profitant vite de votre cheval au départ pour ensuite avoir des problèmes car vous êtes dans l’incompréhension mutuelle ou que vous vous êtes fait peur ?

Préférez-vous bonheur durable ou plaisir instantané ?

En conclusion : un jeune cheval pour un jeune cavalier, oui c’est possible, si le cavalier s’investit !

Acheter un jeune cheval quand on est débutant, c’est tout à fait réalisable si vous achetez un cheval éduqué et que vous vous faites accompagner par un professionnel compétent qui vous formera avec votre cheval et vous suivra jusqu’à ce vous deveniez un propriétaire compétent et responsable.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

1 réflexion au sujet de “Acheter un jeune cheval quand on est cavalier débutant”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.